top of page

20/08-25/08/2018 – Reserva Provincial Esteros del Ibera et Posadas

Dernière mise à jour : 6 oct. 2021

Nous quittons l’Uruguay pour remonter vers le nord de l’Argentine, à la frontière avec le Brésil et le Paraguay pour aller à la rencontre de l’un des moments forts du voyage : les chutes d’Iguazu.

Nous mettrons 1 semaine pour faire ce trajet d’environ 1000km, avec 2 haltes très agréables.


Tout d’abord nous nous rendons dans la Reserva Provincial Esteros del Iberia, riche en vie sauvage. Ces marais, faits de hautes herbes et d’îles flottantes (des plantes qui s’entrelacent au ras de l’eau pour former des « îles »), s’étendent sur 13.000km². Nous en verrons une partie, autour de Colonia Carlos Pellegrini.


Reserva Provincial Esteros del Ibera

Nous commençons par nous laisser guider lors d’une visite nocturne, et nous rencontrons :

- Des capybaras, par dizaines, pas sauvages pour un sou, qui se baladaient dans le camping et autour


Martin essaye de récupérer son ballon.

- Des caïmans, là aussi assez nombreux, d’environ 1 à 2m

- Des cerfs des pampas et des marais


Un cerf des pampas et des marais

- Un tatou !


Puis le lendemain nous partons en barque pour 2h, à la rencontre de :

- Une 20aine de caïmans


Un caïman

- Quelques cerfs des marais

- Des capybaras



- Des 10aines d’oiseaux, dont des variétés de cormorans, des hérons, des petits oiseaux à tête rouge, …




- Nous voyons notre guide s’arrêter plusieurs fois au même endroit en cherchant quelque chose. Philippe lui demande quoi, et il répond que récemment il y avait un anaconda par ici (entre 3 et 4m) …, le même qui était autour du camping il y a 3 mois, il change un peu… Certains ont été déçus de ne pas l’avoir vu, et d’autres non…


La lagune

Dans la barque

Et nous finissons par une balade dans la forêt à la recherche de singes hurleurs que nous apercevrons à la cime des arbres.


Singes hurleurs : une maman et ses 2 petits

Nous partons, poussés par la pluie, car ce « détour » nous aura fait faire 200km de piste, « facilement » faisable (30 à 60km/h en fonction de la qualité de la piste) par temps sec, mais impraticable en cas de pluie.


Sur la route

Nous faisons étape à Posadas, ville très agréable, en bord d’un lac dont l’autre rive est le Paraguay. La ville de 300.000 habitants est plutôt sympa, et nous nous faisons une halte sympa entre restos, balade, plage et match de rugby (le Four Nations a commencé et l'Argentine a battu l'Afrique du sud cet après-midi).


Nous sommes maintenant en « rythme de croisière » dans le camping-car, et avons pris nos habitudes :

- Nous avons acheté 2 bouteilles de gaz argentines qui devraient nous permettre de tenir quelques semaines (tout dépend de notre besoin en chauffage)

- Tous les 2 jours, nous faisons notre plein d’eau propre et vidons notre réservoir d’eau sale – évidemment nous essayons d’être économes en eau dans nos douches et notre vaisselle pour ne pas devoir y aller trop souvent et ce serait bien qu'on passe à 3 ou 4 jours entre 2 pleins ! - et nous vidons nos toilettes

- Tous les 3-4 jours nous faisons un stop dans un supermarché ou approchant :

o la bouffe est assez sommaire avec assez peu de fruits (pommes et bananes essentiellement) et de légumes (carottes, courgettes, tomates et butternut, c’est à peu près tout)

o tout est emballé et sur-emballé (encore plus qu’en France) et à part à Buenos Aires, nous ne trouvons pas de quoi faire du tri

- une fois par semaine nous nous mettons à la recherche d’une laverie, à qui nous laissons notre linge sale, que nous récupérons le lendemain.

Nous y dormons bien, pour peu que nous soyons dans un endroit peu passant et à plat bien sûr, et nous usons beaucoup les jeux que nous avons apportés, ainsi que les liseuses !


Le soir, en ville, nous essayons de nous installer près d'un parc pour avoir des camarades de jeu et pour que la nuit soit calme

Coucher de soleil lors d'une halte pour la nuit sur le bord de la piste

131 vues
bottom of page