top of page

8/10-12/10/2018 – los Lipez et Tupiza

Dernière mise à jour : 3 juin 2019

Nous voilà partis dans los Lipez, le 2ème endroit de Bolivie qui nous fait rêver depuis qu’on prépare le voyage.


Après avoir garé le camping-car dans le garage de notre tour operator (https://www.esmeraldatoursuyuni.com/en), nous retrouvons Alberto notre guide et cuisinier pour 2 jours. Et nous partons en 4x4.


Alberto est quechua, comme la majorité des indiens à l’ouest de la Bolivie. Le pays compte 36 groupes indigènes, et autant de langues. Les Quechuas (à l’ouest) en représentent 30%, les Aymars 25% et dans les plaines on trouve essentiellement des Guaranis et des Chiquitanos.



Los Lipez sont situés dans l’extrême sud-ouest de la Bolivie, entre 4000 et 6000m d’altitude pour les plus hauts sommets. C’est une région désertique, du fait de son altitude, avec une végétation pauvre (quelques arbustes de 30cm maximum) - voire inexistante passée une certaine altitude, peu de faune (des chinchillas, des lamas, des vigognes, des renards du désert, et des flamants roses par milliers), avec une forte activité géologique, et du coup des couleurs minérales où qu’on regarde (vert, bleu, marron, ocre, rouge, jaune, …), dues à la présence de bore, de plomb, de zinc, de soufre, d’arsenic, de sodium, de magnésium, de gypse, ...


Nous sommes en saison sèche, au printemps, et les températures sont clémentes : 15-20° dans la journée et -5° la nuit à 4300m d’altitude. A 5000m et en hiver, la température tombe à -35° la nuit…


Après 3h de route, nous commençons notre périple par 3 lagunes chargées en minéraux (Laguna Cañapa, Laguna Hedionda et Laguna Hondas), recouvertes de flamants roses, au milieu de volcans. On trouve 3 espèces de flamants roses qui vivent à cette altitude et sous ce climat : les flamants chiliens, les flamants andins et les flamants de James. Cela rajoute une couleur à la palette environnante.


Paysage du nord Lipez

Un des volcans du nord Lipez

Une lagune du nord Lipez

Volcan au-dessus de la lagune

Un chinchilla

Sur la route vers le sud

Une autre lagune avec le volcan se reflétant dans l'eau

Les flamants roses sur la lagune

Nous continuons par l’Arbol de piedra (l’arbre de pierre), une des pierres expulsées par les volcans environnants lors d’éruptions il y a des milliers d’années et « sculptées » par l’érosion, et notamment par le vent. Nous croisons aussi un renard des sables.


Devant l'arbol de piedra

Vue sur le désert depuis les pierres "sculptées"

Un renard du désert

Puis nous finissons la route pour cette 1ère journée à Laguna Colorada, une lagune rouge, d’un vrai rouge bordeaux, dont la couleur est due à la présence de micro-algues rouges (qui donnent également leur couleur aux flamants roses). Lorsqu’il y a du vent, cela remue ces algues et donne la couleur à la lagune. Nous contournons la lagune et montons sur le bord de bore pour s’approcher au plus près de la lagune et des flamants roses. Cette lagune est leur lieu de prédilection pour la ponte.


Devant Laguna Colorada

Laguna Colorada...

Il fait froid !

Nous sommes fascinés par cette 1ère journée, où tout est magnifique, un paysage « martien » tant c’est désertique, tant nous sommes seuls au monde malgré la présence de nombreux 4x4 et tant on a l’impression d’être au commencement du monde…


Nous passons la nuit dans un refuge (non chauffé, heureusement que nous avons nos duvets, bonnets, …) afin de se lever à 4h du matin pour la 2ème journée.



Notre 1ère halte au moment où le soleil se lève sera les geysers de Sol de Mañana, à 4900m d’altitude : un geyser, des fumées au-dessus de trous d’arsenic ou autre, une odeur de soufre, ...


Le geyser de Sol de Manana

Entre chaud et froid...

Ne pas tomber... ça fait 100°

Les geysers


Nous passons par les Rocas de Dali, plaine avec des rochers qui semblent avoir été méticuleusement posés par Dali lui-même pour peindre un des ses tableaux :


Dans le désert

Les rocas de Dali

Dans le désert

Nous continuons jusqu’à Laguna Verde, mais malheureusement il n’y a pas de vent ce matin, et donc la lagune n’a que très peu sa célèbre couleur verte. Elle est bleu-vert par endroit, mais pas plus. Nous sommes à quelques km du Chili et du désert d’Atacama.


Laguna verde

Nous rebroussons chemin pour entamer le chemin du retour, et faisons une halte aux Termas de Polques, où nous nous plongeons avec délice dans une eau à 38°… Après le froid du matin et le lever à 4h, c’est plus qu’apprécié…


Dans les thermes

Les thermes de Polques

Puis après le déjeuner, nous nous arrêtons à la Valle de Rocas, ensemble de formations rocheuses sculptées par l’érosion.


Sur le chemin du retour

De nombreux lamas sur les chemins

Dans la valle de rocas

La valle de rocas

De retour à Uyuni avec notre guide

Et nous voilà rentrés à Uyuni. Nous sommes ravis de la beauté que nous avons côtoyée pendant ces 2 jours, même si nous avons regretté notre indépendance en camping-car qui nous aurait permis de profiter de ces sites, au lieu d’avoir 10mn pour faire nos photos. Néanmoins, après avoir été sur les routes de los Lipez pendant ces 2 jours, nous savons que cela aurait été difficile en camping-car, donc aucun regret !


Après une soirée crêpes et un bain réparateur dans des bains payants dans la ville, nous passons une dernière nuit à Uyuni avant de partir pour Tupiza, dernière étape avant l’Argentine.



La route est une nouvelle fois superbe, on ne s’en lasse pas, surtout que le paysage change toujours. Nous descendons à 3000m, ce qui va nous permettre de retrouver des températures plus clémentes la nuit.


Sur la route entre Uyuni et Tupiza

Sur la route entre Uyuni et Tupiza

Tupiza est une ville très agréable, surtout en comparaison d’Uyuni : la ville est calme, autour d’une charmante place, il y a quelques touristes, mais surtout des locaux, et nous y retrouvons Franck et Laetitia. Nous passons la soirée ensemble dans une pizzeria et la journée du lendemain également. Nous avons garé les camping-cars sur une sorte de place avec des jeux pour enfants au milieu, et passons une journée tranquille à jouer et discuter. Martin et Clément sont sollicités à la sortie de l’école pour une partie de foot ! Nous sommes à 3000m, donc c’est plus facile pour le souffle, mais les locaux ont quand même un avantage certain !


Place principale de Tupiza

Place principale de Tupiza

Les motos-taxis de Tupiza

Toutes les boliviennes portent un tissu dans le dos : elles y mettent un bébé (comme là) ou des choses à porter

Une bolivienne fait ses courses


Match de foot entre Martin, Clément et des écoliers boliviens en uniformes

Et le jour du départ, nous tombons sur une fête, les gens ont revêtu leurs habits de fête :


Un musicien en habit de fête


Une bolivienne tisse des ceintures

Des boliviennes vendent à manger

Des boliviennes vendent leurs spécialités

Une jeune bolivienne ravie de se faire photographier en tenue de fête

Nous quittons Tupiza, et la Bolivie, enchantés par ces 6 semaines. La Bolivie est un pays superbe, avec des paysages variés, de belles villes, des traditions ancestrales, et ce fut une magnifique découverte. Nous serons ravis d’y revenir en avril pour voir La Paz et le lac Titicaca.


172 vues
bottom of page